Partenaires

Groupe_Maurice.png

Le magazine Géocitoyen est édité

par et au bénéfice de:

logo_aml_header.png

Le magazine Géocitoyen, conçu bénévolement, est une initiative 100% citoyenne et gratuite. Merci à tous nos bénévoles et nos partenaires pour leur appui et collaboration dans cette démarche.

© 2019 Média Géocitoyen - Avis juridique - ISSN 1929-8226

Les ponts de Montréal

 

L’île de Montréal, c’est l’entrée vers le continent!

Si à ses débuts, les voies navigables étaient évidemment la seule et unique façon d’accéder à ses berges, plus de 370 ans plus tard, les véhicules motorisés ont pris toute la place.

 

Une majorité d’insulaires travaillent et habitent sur l’île, mais plusieurs centaines de milliers d’autres occupent les berges de la rive sud et de la rive nord, qui forment les banlieues de la cité. Afin de joindre les rives à la métropole, plusieurs infrastructures ont été créées au fil des ans. Pont tunnel, pont ferroviaire, pont routier, estacade, ligne de métro qui passe sous l’eau… les Montréalais ont été imaginatifs!

 

Il y a en tout 3 cours d’eau à franchir de part et d’autre de la ville et plus de 28 infrastructures ont été construites à ces fins. Certaines sont plus connues que d’autres pour leur architecture spécifique, comme le pont Champlain ou le pont Jacques-Cartier. Ce dernier a été le premier pont routier de la ville et a été inauguré le 24 mai 1930 afin de lier l’île de Montréal à l’île Ronde et à l’île Sainte-Hélène avant de rejoindre Longueuil. Une innovation de 3.4 kilomètres de long. Avant lui, le pont Victoria, un pont tubulaire, a été inauguré en 1869!

 

Ces ponts étant traversés par des centaines de milliers de personnes par jour, le Montréalais typique aura parfois tendance à rager contre les bouchons de circulation et à oublier la beauté et l’ingéniosité des infrastructures.

Ces ponts font désormais partie intégrante de la vie des Montréalais et ont forgé le paysage avec leurs immenses structures d’acier.

 

 

Les ponts Jacques-Cartier et Champlain incorporée

Please reload

À lire aussi

Please reload

Le magazine par section
Please reload