Les friperies montréalaises : de vraies cavernes d’Ali Baba!

01/05/2015

Les friperies montréalaises sont souvent des entreprises d’insertion sociale ou des organismes à but non lucratif comme, par exemple, Renaissance, Le chaînon ou encore Fringues & Cie qui est un programme du fameux Y des femmes de Montréal.

 

Elles fonctionnent à partir de dons de la part de particuliers et de corporations du vêtement (fins de lignes, invendus, articles avec des défauts minimes). Mais il y a aussi des friperies privées où l’on trouve de tout, du vêtement vintage à la machine à coudre Singer du début du siècle, comme chez Eva B.

 

Dans un répertoire plus chic, on peut se rendre à la friperie Raymond IV pour faire de la consignation et vendre les pièces de sa garde-robe haut de gamme, du sac Chanel à la valise Louis Vuitton. Les prix y sont imbattables!

 

En fréquentant les friperies, on favorise une consommation responsable ; on soutient également des programmes d’insertion sociale et professionnelle mais surtout, on participe à la protection de l’environnement. 
Pour toutes ces raisons, le milieu de la fripe est très en vogue et il y en a pour tous les budgets et tous les styles à Montréal!

 

Consommer la conscience tranquille, en étant responsable, éthique et en se faisant plaisir, voilà ce que nous offrent ces coffres aux trésors qui font le bonheur des Montréalaises et des fashionistas.

 

À vos marques, prêts, fouillez!

 

renaissancequebec.ca
lechainon.org
ydesfemmesmtl.org/fringues.html
eva-b.ca
raymond4.com

Please reload

À lire aussi

Please reload

Le magazine par section
Please reload

Partenaires

Groupe_Maurice.png

Le magazine Géocitoyen est édité

par et au bénéfice de:

logo_aml_header.png

Le magazine Géocitoyen, conçu bénévolement, est une initiative 100% citoyenne et gratuite. Merci à tous nos bénévoles et nos partenaires pour leur appui et collaboration dans cette démarche.

© 2019 Média Géocitoyen - Avis juridique - ISSN 1929-8226