Partenaires

Groupe_Maurice.png

Le magazine Géocitoyen est édité

par et au bénéfice de:

logo_aml_header.png

Le magazine Géocitoyen, conçu bénévolement, est une initiative 100% citoyenne et gratuite. Merci à tous nos bénévoles et nos partenaires pour leur appui et collaboration dans cette démarche.

© 2019 Média Géocitoyen - Avis juridique - ISSN 1929-8226

Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension Pour la qualité de vie

01/05/2015

 

L’arrondissement branché de l’heure à Montréal? Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension! C’est le choix des jeunes qui optent pour Villeray. Ses ateliers-boutiques de mode, ses restaurants inventifs, ses bars et brasseries aux formules actuelles, ses bureaux de designers en sont la preuve.


Et au milieu de ces échoppes, poussent des cafés où s’assemble cette faune créative. Saint-Michel rime avec innovation. Son milieu communautaire est un véritable chantier d’expériences sociales. Puis, ce quartier unique fait dans la voltige avec la Cité des arts du cirque où règnent le Cirque du soleil, l’École nationale de cirque et une scène incomparable, la Tohu.


Parc-Extension se vit comme un véritable laboratoire de diversité humaine. Turbans, foulards, robes diaphanes aux couleurs lumineuses, accents parlés et visages racés témoignent de ce mélange des cultures du Montréal d’aujourd’hui. Un univers de découvertes pour les amateurs de restauration et de produits aux accents internationaux.


ville.montreal.qc.ca/vsp

 

Le saviez-vous?

Avec ses 83 810 pieds carrés, le TAZ est l’un des plus grands centres sportifs intérieurs au Canada consacré aux sports d’action sur roues.

 

Pas moins de 65 % des résidents de l’arrondissement sont issus de 75 communautés culturelles différentes.

 

Le Complexe environnemental de Saint-Michel (CESM) était positionné à 4 degrés au sud de l’Équateur et était, il y a 450 millions d’années, totalement submergé. On retrouve dans cette roche calcaire plusieurs types de fossiles, qui sont encore visibles aujourd’hui.

 

À la fondation de Ville Saint-Michel, les pompiers volontaires devaient emprunter des chevaux aux agriculteurs pour aller éteindre les feux. Dans ce contexte, fut fondé, dans les années 1940, le Cercle Combatif contre l’Incendie à Saint-Michel. Il s’agissait d’un regroupement, dans l’esprit des scouts, voué à la prévention des feux et autres désastres.
 

Please reload

À lire aussi

Please reload

Le magazine par section
Please reload