Partenaires

Groupe_Maurice.png

Le magazine Géocitoyen est édité

par et au bénéfice de:

logo_aml_header.png

Le magazine Géocitoyen, conçu bénévolement, est une initiative 100% citoyenne et gratuite. Merci à tous nos bénévoles et nos partenaires pour leur appui et collaboration dans cette démarche.

© 2019 Média Géocitoyen - Avis juridique - ISSN 1929-8226

Découvrir les richesses de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles

18/05/2016

 

On met le cap vers la pointe de l’île à la découverte des quartiers historiques de Rivière-des-Prairies et de Pointe-aux-Trembles.

 

Avec 68 km de réseau cyclable, Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles (RDP-PAT) est le paradis des deux roues. Pratique : la carte du réseau comporte deux parcours patrimoniaux qui permettent notamment d’admirer des résidences du XVIIIe siècle et de belles maisons victoriennes. Rien n’empêche de prolonger son parcours cycliste sur l’eau, en faisant l’expérience des navettes sur le fleuve qui joignent les rives des municipalités de Varennes et de Repentigny.


Une visite s’impose à la place du Village-de-la-Pointe-aux-Trembles en bordure du fleuve. Parce que cet espace urbain est propice à la détente et à la découverte, on aura envie d’y revenir pour visiter le marché public en saison estivale, participer à un événement, assister à un spectacle ou admirer l’oeuvre d’art public qui marque son entrée. On surveille aussi la programmation Vague estivale 2016 alors que plusieurs artistes prendront d’assaut les scènes des parcs de RDP-PAT pour offrir des spectacles gratuits en plein air !

 

 

 

 

/rdp.pat

 

Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles 

 

 

Le saviez-vous ?

La Maison du citoyen est aménagée sur le site du premier couvent de la Congrégation de Notre-Dame qui remonte à 1690. En 2011, l’arrondissement acquiert le couvent pour le transformer en bâtiment municipal. Ce dernier est d’ailleurs inscrit auprès du Conseil du bâtiment durable du Canada et candidat pour la certification Argent de LEED Canada. La maison du citoyen abrite aujourd’hui la mairie de l’arrondissement.

 

La rivière des Prairies était anciennement connue sous le nom de « Skawanoti », ce qui signifie en huron la rivière en arrière de l’île. C’est Samuel de Champlain qui rebaptisa la rivière, en l’honneur d’un de ses compagnons, François des Prairies, qui s’y est égaré lors d’une expédition d’exploration.

 

Intégrée au parc Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies, la maison Bleau, située au 13 200, boulevard Gouin Est, est un des rares exemples de maison rurale dite « maison québécoise ».
 

 

 

Please reload

À lire aussi

Please reload

Le magazine par section
Please reload