Montréal : d’ailleurs et tous ensemble

29/06/2016

 

L’immigration demeure un sujet d’actualité en regard de la situation politique mondiale. Aperçu de la réalité montréalaise des migrations. Dès le départ, la colonisation de l’Amérique a commencé par l’arrivée des populations asiatiques par le détroit de Béring, alors qu’une route a permis à ces groupes d’individus de s’établir dans les Amériques. De l’Alaska à la Terre de Feu, et également vers l’est du continent, c’est peu à peu que ces peuples se sont installés. C’est le développement de ces premières migrations qui a façonné les pays du continent américain.

 

La quête d’une vie meilleure

Lorsqu’on analyse les flux migratoires, une première raison arrive en tête parmi les motivations des personnes qui décident d’émigrer dans un autre pays : les impératifs économiques. Viennent ensuite les raisons politiques, dont la fuite de conflits armés.

 

Le cas de Montréal demeure intéressant en raison de son histoire. Des Premières Nations à l’arrivée des premiers colons français, aidés par les autochtones à survivre à la rigueur de l’hiver, Montréal et le Québec deviennent des terres d’accueil pour des gens de tous les continents. C’est souvent pour l’avenir de leurs enfants que les immigrants décident de quitter leur pays d’origine, afin de leur offrir un avenir prometteur.

 

Une évolution particulière

Évidemment, tous ces mélanges de langues, de religions et d’intérêts économiques ont pu apporter leurs lots de frictions entre les différentes communautés établies à Montréal. Notons toutefois que l’adoption des chartes des droits et libertés au Canada et au Québec ont eu comme résultat de baliser les droits de tous, favorisant ainsi le respect des droits individuels dans l’ensemble collectif.

 

Une autre facette, peut-être méconnue, de l’immigration à Montréal est sa réputation de terre promise pour les personnes persécutées. Montréal a accueilli tout au long de son histoire des personnes fuyant les dangers reliés à leur mode de vie. On pense aux gens qui ont fui la persécution pour des motifs d’orientation sexuelle, de valeurs politiques, d’objecteurs de conscience, etc.

 

Dans l’histoire plus récente, Montréal s’est aussi imposée à titre de destination prisée pour les études. Cinq universités sont présentes dans la région de Montréal. Le coût de la vie plus abordable et la grande qualité des formations offertes attirent ici, et par milliers, des étudiants de nombreux pays.

 

L’attrait culturel reste un puissant facteur d’attraction également pour Montréal comme choix de ville où s’établir. Un grand nombre d’artistes choisissent Montréal pour les opportunités créatives qu’elle offre. S’ajoute à ces raisons une volonté très forte de vivre ensemble et en paix. Le tout demeure un solide renfort pour maintenir la réputation de Montréal à titre de carrefour ouvert sur le monde, accueillant et désireux d’offrir à tous de meilleures chances d’une vie réussie.

 


Le saviez-vous?

Il existe plus de 120 communautés ethnoculturelles au sein de la population de la région métropolitaine de Montréal et plus de 80 langues y sont parlées. En 2015, Montréal s’est classée au deuxième rang dans le monde des meilleurs endroits où vivre, selon The Economist.

Please reload

À lire aussi

Please reload

Le magazine par section
Please reload

Partenaires

Groupe_Maurice.png

Le magazine Géocitoyen est édité

par et au bénéfice de:

logo_aml_header.png

Le magazine Géocitoyen, conçu bénévolement, est une initiative 100% citoyenne et gratuite. Merci à tous nos bénévoles et nos partenaires pour leur appui et collaboration dans cette démarche.

© 2019 Média Géocitoyen - Avis juridique - ISSN 1929-8226