Partenaires

Groupe_Maurice.png

Le magazine Géocitoyen est édité

par et au bénéfice de:

logo_aml_header.png

Le magazine Géocitoyen, conçu bénévolement, est une initiative 100% citoyenne et gratuite. Merci à tous nos bénévoles et nos partenaires pour leur appui et collaboration dans cette démarche.

© 2019 Média Géocitoyen - Avis juridique - ISSN 1929-8226

Danièle Henkel

16/05/2016

 

Quelle place occupe la femme dans notre société aujourd’hui selon vous?
Ah la femme! Les combats qu’elle a mené à travers les siècles n’ont pas été vains et elle joue aujourd’hui un rôle primordial dans tous les domaines, y compris dans celui de l’entrepreneuriat. Elle y est parvenue à force de travail et de persévérance, mais peut-être aussi grâce à une sensibilité qui la démarque parfois des hommes. Malheureusement, cette émotivité typiquement féminine peut encore la pénaliser face aux boys-clubs et à une certaine forme de solidarité propre à la gent masculine.

Compétentes, talentueuses, persévérantes et travaillantes, les femmes n’ont rien à envier aux hommes, mais pourtant, je crois qu’elles n’ont pas encore la reconnaissance qui leur est due. On a beau leur rendre hommage et saluer leur savoir-faire, elles ne sont pas encore assez nombreuses dans les conseils d’administration, à des postes de direction ou à avoir des responsabilités politiques. Malgré leurs efforts, elles ont toujours difficilement accès à certains métiers et, plus grave encore de nos jours, certains patrons préféreront embaucher un homme, plutôt qu’une femme (même s’ils ne le diront jamais) pour la simple raison que l’homme aura moins de contraintes familiales et qu’il ne s’absentera pas pour grossesse. 

 

Montréal est souvent qualifiée de ville multiculturelle, qu’en pensez-vous? 
En accueillant les trois quarts des nouveaux arrivants dans la province, il ne fait aucun doute que Montréal est une ville multiculturelle. Non seulement elle l’est, mais consciente de la richesse que ce statut lui procure, la ville revendique de plus en plus ce statut de capitale de la diversité culturelle. La diversité, j’en prône les bénéfices pour toute société depuis des lustres. Elle est source de rapprochement, elle est source de connaissance et elle est source de richesse. Montréal a non seulement su intégrer les différentes cultures de ses habitants, mais, plutôt qu’un simple amalgame culturel, elle est parvenue à en faire une véritable mosaïque où chaque couleur n’est là que pour mettre l’autre en valeur.

Même si certaines personnes issues d’autres pays n’ont pas encore réellement trouvé la place qu’elles méritent au sein de la ville d’un point de vue économique ou social, elles contribuent déjà très largement à sa diversité culturelle au travers de la gastronomie, des arts, de la culture et des différentes festivités qui animent la métropole. Puis, reconnaissons que Montréal ne serait pas vraiment Montréal sans sa « petite Italie » ou encore son quartier chinois…

 

En regardant votre parcours, vous semblez être une touche à tout, qu’est-ce qui vous motive / inspire? 
J’ai toujours eu la même vision pour mon entreprise et chacune de mes actions correspond aux principes que j’avais énoncés et mis en place il y a plus de 20 ans déjà dans le domaine de la santé, de la prévention, de la beauté et du mieux-être. C’est vrai que j’ai toujours essayé de partager mes convictions avec le plus grand nombre en donnant des conférences, bien avant que l’émission « Dans l’œil du Dragon » me confère une notoriété qui a transformé la femme d’affaires que je suis en personnage public. C’est justement cette ouverture vers le grand public qui m’a incitée à utiliser d’autres moyens de communiquer et de partager. C’est ainsi que j’ai parcouru le Québec avec ma conférence-spectacle « Aimer, savoir et entreprendre », que j’ai accepté d’être chroniqueuse dans le journal « Les Affaires », que j’ai écrit un premier livre, puis un second et que je participe toujours tant à des émissions de radio que de télévision. J’aime aller vers l’autre, j’aime les rencontres et j’espère toujours que le partage de mon expérience soit bénéfique, ne serait-ce qu’à une seule personne.

 

Quelles sont les valeurs les plus importantes pour vous?
Valeurs… voilà probablement le mot le plus important de mon vocabulaire! À telle enseigne qu’il se retrouve même dans le titre de mon dernier livre. Même si j’estime qu’il n’y a aucune hiérarchie dans les valeurs qui me sont chères et qui m’animent, j’aurais une tendance naturelle à évoquer d’abord le respect… le respect de soi et des autres. Ce respect que j’ai appris en observant les faits et gestes ma mère dès mon plus jeune âge, me semble même être la source de toutes les autres valeurs. On ne peut pas envisager l’empathie, le partage, le travail, l’entraide ou tout simplement l’amour et l’amitié sans cette notion de respect. Elle est fondamentale. 
Comme l’a fait maman avec moi lorsque j’étais petite, ce sont ces valeurs que j’ai inculquées à mes enfants qui eux-mêmes les transmettent désormais aux leurs. Si elles nous animaient tous et partout sur la planète, je suis intimement convaincue que nous vivrions dans ce monde meilleur que nous espérons les uns et les autres. Mais fait-on vraiment notre part?

 

Qu’est-ce qui vous donne le sourire au quotidien?
Vivre son quotidien, c’est d’abord et avant tout vivre. Cette simple idée me donne déjà le sourire. Je suis vivante et je remercie chaque jour le ciel de me permettre tout simplement de me réveiller, de savourer un bon thé et de m’émerveiller devant une nature qu’on ne prend pas assez le temps d’observer. Je souris en observant l’amour qui unit un couple ou une famille, la tendresse entre deux aînés… L’amitié profonde et sincère me rend heureuse, la réussite des autres aussi, tout comme certains gestes d’entraide et de compassions parfois très émouvants. Si l’humain est malheureusement capable de toutes les violences, il peut aussi être d’un grand cœur, c’est sur cet aspect des choses que je me focalise et me concentre. Mais plus que tout, c’est le rire des enfants qui me comble de bonheur, celui de mes petits-enfants en particulier.

 

Quels sont vos prochains défis?
Chaque jour représente un nouveau défi. Développer plusieurs entreprises en est un de taille, présider la Société du Parc Jean-Drapeau en est un autre et je suis parfaitement consciente des attentes des Montréalais à la veille du 375e anniversaire de la ville. Le monde entier aura les yeux tournés vers Montréal et je suis persuadée que cet événement contribuera à redorer le blason de ce parc qui peut contribuer de manière extraordinaire au rayonnement de la ville à l’international. J’ai à cœur de prouver qu’il n’y a pas que le Grand Prix de Formule 1 qui puisse attirer les touristes et les caméras du monde entier. La mission que m’a confiée le Maire Denis Coderre est un véritable défi que j’ai accepté de relever parce que j’aime sortir de ma zone de confort et surtout parce que j’aime profondément le Québec et Montréal en particulier. Quant à mes projets personnels, laissez-moi le plaisir de vous en faire la surprise lorsque le moment sera venu.

 

 

Parc Jean Drapeau
 

Please reload

À lire aussi

Please reload

Le magazine par section
Please reload